• 2023-02-06 11:54

Présentation officielle de la Plateforme E-certificat par le gouvernement 

By

Mar 19, 2022
Partager cet article

C’est le Premier ministre, Ariel Henry, qui a présenté, hier vendredi, à la presse la Plateforme E-certificat, un service en ligne pour la demande et la livraison de relevés de notes et de certificats du bac.

Une action qui vise, selon lui, à améliorer la qualité des services publics offerts à la population, surtout pour ceux qui sont dans les coins les plus reculés du pays où à l’extérieur (diaspora).

Le titulaire du ministère l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, qui a été invité à prendre la parole par le chef du gouvernement pour une mise en contexte du projet, a souligné qu’il s’agit d’une commande du Premier ministre au gouvernement en vue d’offrir de meilleurs services à la population dans différents domaines, particulièrement pour les relevés de notes et les diplômes d’État qui sont très demandés par la diaspora haïtienne. D’où aussi la collaboration avec le ministère des Affaires étrangères pour la légalisation des papiers qui seront délivrés en ligne, a indiqué le ministre Manigat. 

Le travail va se poursuivre avec le Rectorat de l’université d’État d’Haïti en vue de parvenir à cette même offre de service en ligne pour les diplômes universitaires, a ajouté le numéro Un du MENFP. 

Mais attention, fait-il remarquer, le service aura une phase pilote et va démarrer lundi matin 21 mars en cours, à partir de 8 h a.m. 

Dans un premier temps, pour cette phase expérimentale, seuls les candidats aux examens du bac permanent de février 2022 auront accès à ce service en ligne pour la demande de relevés et de certificats. Et ce, gratuitement, suivant les précisions du ministre MANIGAT. Ils sont autour de 24 000 candidats, ce premier groupe bénéficiaire de ce service en ligne.

La plateforme E-certificat sera ensuite ouverte au grand public à la fin de la phase expérimentale et concernera tous les participants aux examens d’État remontant à l’année 1995 jusqu’à date où le BUNEXE dispose de toutes les données individuelles pour fournir ledit service.

Invité par le ministre, Gérald Bélizaire a fait la première grande présentation publique de la plateforme E-certificat. Tout se fait en un clic, selon lui, par le biais d’un téléphone ou d’un ordinateur disposant de l’internet avec toutes les procédures de sécurité, avec une barre code pour les vérifications par les institutions ou personnes désirant authentifier les relevés de notes ou les certificats délivrés en ligne.

Mais le candidat ou l’usager doit avoir son numéro d’ordre et les informations liées à sa personne pour accéder à la base de données pour effectuer sa demande et obtenir ledit service.

Une véritable révolution est ainsi en marche pour la livraison des services de l’État qui peut se faire en ligne et casser les tracasseries du temps et des dépenses inutiles.

Bélizaire voit aussi la fin pour les rackets, les faux relevés de notes ou de certificats qui font des fois partie des dossiers de candidats à l’université. Une nouvelle ère s’ouvre, selon lui, et il s’en réjouit de cette avancée majeure, grâce aux technologies de l’information et de la communication, a informé la MENFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *